La manufacture


Chevalier d'Argouges


UN PATRIMOINE HISTORIQUE GOURMAND


Une histoire Normande


Quand Bernard Meiss, maître chocolatier, formait alors son fils David et Bertrand Pierre, il n’imaginait certes pas l’épopée entrepreneuriale qu’allaient vivre ses apprentis quelques années plus tard…

C’est en 1991 que naissent les Chevaliers d’Argouges, à Gratot dans la Manche. Cette chocolaterie indépendante propose une offre en chocolats pour approvisionner des boulangeries-pâtisseries locales. Ils baptisent opportunément leur petite entreprise artisanale du nom de la seigneurie locale qui occupait le château dont les ruines magnifiques président dans leur petit village, les d’Argouges.

Un nom auréolé d’histoire, de fierté de territoire, d’imaginaire collectif riche pour commencer une belle aventure.

Un développement croissant


La 1ère unité de production est née mais cherche son rythme. Les chevaliers commencent à diversifier l’offre et ouvrent leurs portes pour montrer leur savoir-faire traditionnel au grand public.

En 1995, Lionel, le frère de Bertrand, rejoint l’aventure et s’occupe de la partie commerciale : il convainc la grande distribution locale de mettre en rayon les chocolats des Chevaliers.

Les gages de qualité (100 % pur beurre de cacao, utilisation de produits issus de l’agriculture biologique, de matières premières labellisées commerce équitable) et la fabrication artisanale séduisent : la marque est référencée en GMS (Continent permet de conquérir des parts de marché dans le Grand-Ouest et en Ile-de-France), l’entreprise recrute et déménage en 1996 à Domjean pour accueillir un développement prometteur.

10 ans plus tard, la grande distribution développe des marques distributeurs… un nouveau marché plein de promesses à saisir pour les Chevaliers ! La marque blanche devient l’une des activités phare de l’entreprise.

Visite de la manufacture


EN VIDÉO

La cuisson en cuve cuivre

Le couchage sur table de marbre

La découpe manuelle à la guitare

L'enrobage et le décor pour plus de précision

La pose sur la grille et le coulage du chocolat

La fabrication des mendiants

Le décor à la main dans le moule à la poche

Le conditionnement


Innovation permanente


Dans le même temps, les Chevaliers innovent et créent 2 autres marques pour répondre à des besoins spécifiques du marché :

La Licorne :
à destination des rayons boulangerie-pâtisserie des grandes surfaces.

Palais d’ébène :
gamme bio pour des réseaux spécialisés (Biocoop, Naturalia, indépendants…).

Que de chemin déjà parcouru… et les Chevaliers poursuivent leur croissance : ils s’installent en 2006 à Moyon-Villages, plein de projets en tête sans renoncer à leurs valeurs originelles.

David Meiss, Magda Meiss, Bertrand Pierre, nos trois mousquetaires d’origine sont toujours à la barre de l’aventure. Et comme chacun le sait, les 3 mousquetaires étaient 4, Lionel Pierre qui les a rejoint dès les premières années, joue les d’Artagnan et dirige l’entreprise qui fêtera ses 30 ans en 2021 !

Le chocolat artisanal de qualité a de l’avenir !
Parole de Chevaliers.

  • Guillaume d'Argouges épouse Jeanne de Gratot qui apporte alors le fief de Gratot.
  • 1er atelier de production
    Gratot (50)
  • Premiers contrats GMS
  • Déménagement atelier de production Domjean (50)
  • Déménagement atelier de production Moyon villages (50) 120 à 150 collaborateurs dont 10 commerciaux terrain. Le chiffre d'affaires approchait 5 million d'€
  • Inauguration des nouveaux locaux (extension de 1500 m2)